14 février 2016, lettre d’amour à mon fils.

Voilà, l’heure est venue d’admettre que tu as déjà 9 mois mon chaton. Tu as passé autant de temps dans mon vente qu’à l’extérieur, déjà… Je suis partagée entre l’envie de pleurer toutes les larmes de mon corps et sourire de toutes mes dents. Dans 3 petits mois, on fêtera ton tout premier anniversaire.

Tu nous rends tellement fiers de toi que les mots ne sont pas assez forts. Tu ne te rends pas compte à quel point tu es important à nos yeux, à quel point tu soignes facilement nos petits maux du haut de tes 72 cm.

On n’imagine plus notre vie sans toi, tes petits sourires, tes gros fous rires, tes petites mains qui touchent (ou griffent plutôt) nos visages, tes yeux pleins d’amour, tes gestes de bonheur quand on vient te chercher dans ton lit, tes petits babillages qui deviennent de jolies syllabes, tes aventures à 4 pattes, tes grands yeux quand tu vois les chats (avant de vouloir les attraper), ta bouille pleine de purée quand tu manges, ton air concentré quand tu joues, la manière dont tu t’accroches à nous quand tu as peur d’un bruit, tes petits cris de colère quand tu n’es pas content, tes petites mains qui agrippent la table quand tu te mets debout, ton regard plein de malice, ton visage qui s’illumine quand ton papa rentre le soir, tes premières petites bêtises, tes petits doigts qui applaudissent, tes premiers vrais câlins et toutes ces choses que tu nous réserves encore.

Plus on rempli ton livre de naissance, plus on se rend compte que notre petit bébé devient grand et que ce n’est que le début de cette belle aventure qu’être parents. Chaque jour, je me demande quelle surprise tu nous réserves et chaque jour je me dis que je suis la plus chanceuse du monde de t’avoir comme enfant. Je suis à la fois nostalgique et impatiente de découvrir ce que tu as encore à nous offrir.

Je sais que je ne suis pas une maman parfaite, que j’ai mes limites, mes défauts, mais sache que personne ne t’aime plus que moi, et que je fais toujours de mon mieux pour être la meilleure maman qui soit pour toi.

Je suis désolée de ne pas pouvoir t’élever dans un monde plus pacifique, mais je ferai en sorte de toujours te protéger, et d’être là le plus longtemps possible pour toi.

Profite de ton innocence, de tes découvertes qui sont si importantes pour ton développement. Fais-nous encore sourire, rire, et aussi pleurer de joie.

Et surtout, n’oublie jamais que papa et moi t’aimons plus que tout au monde.

Joyeux 9 mois mon chaton!

Ta maman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :