Déménager à 700 km de ses proches…

Depuis mon adolescence, je rêvais de quitter un jour la région parisienne. C’est une région que je n’apprécie pas, et où je ne me suis jamais sentie chez moi. Je savais que je déménagerais un jour dans le sud.

700km 1
J’ai vécu 25 ans près de Disney

Avant le grand saut, j’ai eu quelques mois pour m’y faire et pour voir ma maman pleurer très souvent. Le plus dur a clairement été de partir loin d’elle (d’ailleurs c’est toujours le cas aujourd’hui). Plus les cartons s’empilaient dans ma chambre, plus c’était dur pour elle et moi. Puis je viens d’une famille portugaise très souvent réunie, j’avais l’habitude d’être toujours entourée.

Alors que je venais tout juste de retrouver une vie sociale, je partais dans une ville où je ne connaissais presque personne et j’ai du dire au revoir à mes amies, à mes soirées du vendredi soir au karaoké et à celles du samedi soir au Billy Bob’s à Disney Village.

Pour être honnête j’avais peur, mais j’étais tellement excitée à l’idée de vivre enfin la vie que je voulais, dans la ville que j’avais choisi.

700 km 3
Monument aux Girondins, Bordeaux

J’ai choisi Bordeaux, en colocation avec une de mes meilleures amies et après avoir trouvé le job, avoir été hébergée un mois chez mes beaux-parents (merci à vous) et avoir enfin emménager, me voilà bordelaise d’adoption.

Les premiers mois ont été très difficiles psychologiquement. Je pleurais presque tous les jours, je ne supportais pas avoir mes parents au téléphone quand je savais qu’ils étaient avec toute la famille. Quand je voyais les photos de mes amies en sorties entre elles, j’étais profondément jalouse. Alors oui, j’étais avec ma colocataire et amie, mais elle rentrait vers 21h et moi je partais vers 7h30, donc on se voyait très peu. Mon chéri était cuisinier, il bossait les soirs et week-end, donc c’était tout aussi galère. J’ai même fait une petite déprime. Mais paradoxalement, je n’ai jamais envisagé de revenir en région parisienne, je sentais que c’était passager et j’avais raison.

700km 2
Dune du Pilat

Tout s’est accéléré lorsqu’on a décidé de faire un enfant. Je suis rapidement tombée enceinte et je me sentais apaisée de savoir que j’allais mettre au monde mon bébé dans une région que j’aime et qui correspond totalement au mode de vie que je veux pour ma famille. De plus, ma grossesse m’a encore plus rapproché de ma belle famille sur qui je peux toujours compter, et que je peux aller voir quand je veux puisqu’ils sont tout près.

Certes, je pleurais de nouveau pas mal avec les hormones mais pas seulement parce que j’étais triste (j’avais froid, ou faim, ou sommeil, ou j’étais heureuse…).

Gabriel est né et entre ma grossesse et sa première année de vie, j’ai eu la visite de pas mal de ma famille (et mes parents environ tous les mois), donc j’ai pu avoir le plaisir de faire visiter mon coin aux gens que j’aime, et de montrer à quel point j’étais fière de ma nouvelle vie de bordelaise.

700km 4
Bassin d’Arcachon

Aujourd’hui ?

Mes proches me manquent et me manqueront toujours, famille comme amis. Mais ils savent que loin des yeux ne veut pas dire loin du cœur, et c’est toujours un plaisir de monter les voir (ou de les voir descendre). J’ai l’impression de beaucoup plus profiter de ma famille dans les courts moments où on se retrouve car ce sont des instants précieux. C’est tout de même compliqué de savoir mes parents loin de Gabriel. Ils ne peuvent pas le voir quand ils veulent, même si on fait tout pour. Heureusement que les appels en visio existent ! On se rend compte de la valeur des personnes lorsqu’ils sont loin.

A côté de ça, je suis pleinement heureuse puisqu’ici j’ai trouvé le grand amour, j’ai mis au mon premier enfant et j’ai même obtenu mon permis (que je n’ai jamais réussi à avoir en région parisienne). Il manque encore quelques détails à mon bonheur, mais c’est prévu.

La vie est belle.

Laetitia

9 commentaires sur “Déménager à 700 km de ses proches…

Ajouter un commentaire

  1. Ahaha quand je t’ai dis sur IG que jamais lire ton article, je t’ai expliqué que je vivais en région parisienne et que je comptais venir vivre sur Paris. Comme j’ai ris en lisant ton article ! C’est exactement la même chose. À une différence prèt. En 18 ans j’ai déménagé 16 fois. Après ça j’ai déménagé 2 fois mais c’était avec mon homme. Mon père se faisait muter tout le temps. J’ai donc vécu un peu partout,passant de Nice (où je suis née) à saint Tropez, puis Montpellier, Lille, Nîmes, Lyon, Toulouse.. bref j’en ai fait des villes. Alors avec mon homme nous avons l’occasion de descendre sur Bordeaux très souvent puisque ma meilleure amie y vit. Nous avons eu un réel coup de cœur ! Donc à la fin du contrat militaire de mon homme (d’ici 2 ans) nous descendrons vivre sur Bordeaux !!!! J’espère te rencontrer un jour, tu es une merveilleuse rencontre.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh bah j’ai toujours vécu dans la même ville (j’y suis même née) avant de venir sur Bordeaux. J’ai vu que tu y étais pour un mariage en tant que témoin il y a peu. Et tout comme toi, je suis contente de te connaître et je suis totalement pour te rencontrer en vrai un jour ! ❤️

      Aimé par 1 personne

  2. Tu es vraiment courageuse ! C’est une super décision que tu as prise. Nous sommes bloqués professionnellement sur Paris, mais je t’avoue que partir loin d’ici nous fait bien envie même si ce sera difficile pour le côté familial

    Aimé par 1 personne

    1. Le côté familial est vraiment compliqué et je pense que si j’avais eu Gabriel avant de partir, je n’aurais peut être pas franchi le pas. Mais je ne regrette pas du tout car j’aime vraiment Bordeaux et ses alentours. 😘

      J'aime

  3. oh quel beau texte !
    J’ai l’impression de me retrouver un peu dans tes propos. Aujourd’hui, j’ai 24ans je suis heureuse du point de vue professionnel que personnel mais je ne sais pas j’ai comme un sentiment de manque. J’habite dans la région parisienne depuis 12ans et ça fait quelques temps qu’aujourd’hui je pense à tourner la page avec cette ville pour retrouver (et oui j’ai déjà habité tout proche de la mer) la mer ou l’océan, je ne sais pas trop.
    Mais c’est drôle puisque pour le week-end du 8 mai, je suis partie à Bordeaux pour la première fois et je suis vraiment tombée sous le charme.
    En tout cas je suis très contente que tu aies pu trouvé ce qu’il te correspondait !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :