Petites anecdotes de grossesse !

Quand tu es blogueuse parentale, tu es forcément toujours entourée de futures (re)mamans. Du coup, il m’arrive régulièrement d’avoir des flash-back de ma grossesse qui remonte à presque un an et demi quand je vois toutes les petites anecdotes des copinautes. Et comme je suis généreuse (vas-y lance-toi des fleurs), je vais les partager avec vous.

  • Les chewing-gum à la menthe forte m’ont sauvé lorsque je bossais.
    Je fais parti de ces femmes qui ont eu des
    nausées et vomissements du matin au soir tout le premier trimestre et les comprimés de gingembre n’ont eu aucun effet sur moi, ni même le traitement homéopathique, rien, nada. Alors la seule chose qui me calmait un peu (genre au moins le temps que j’arrive aux WC), c’était les chewing-gum à la menthe. C’est pratique, surtout quand on bosse avec des élèves dans une classe.
  • Je dormais n’importe où, dans le bruit.
    Il faut savoir que j’ai le sommeil très léger et que le moindre bruit me réveille en temps normal. Comme la plupart des futures mamans, j’ai eu de
    grosses insomnies la nuit, et donc je cumulais pas mal de fatigue. Le samedi, j’allais rejoindre mon homme chez mes beaux-parents qui faisaient des travaux dans le salon/cuisine. J’étais tellement épuisée, que j’allais me mettre sur le canapé (qui avait été poussé au fond de la pièce, derrière des cartons et des bâches), sous une couverture, et je faisais une petite sieste, dans le bruit, dans les travaux, ça ne m’arrêtait pas !
  • Le surnom de Gabriel in utéro était « Poche » .
    A 5SA, j’ai été voir ma gynéco afin qu’elle me dirige vers quelqu’un d’autre (
    elle n’était pas obstétricienne et je voulais savoir si elle connaissait des gynécos ou sage-femme dans la maternité où je voulais accoucher). Elle m’a quand même fait une petite écho en nous disant : « Vous voyez ici, c’est la POCHE embryonnaire. » et en sortant du rendez-vous, on a gardé le surnom « Poche » en tête jusqu’à ce qu’on sache son sexe et qu’on dévoile le prénom.
  • En parlant de prénom, heureusement que Gabriel était un garçon car nous avions établi une liste de prénom qu’on aimait, et le seul en commun était Gabriel. Côté prénoms de filles, c’était totalement différent (alors qu’on est maintenant d’accord sur le prénom si on vient à avoir une fille un jour).
  • Mon pêché mignon était les Kinder Délice.
    J’en ai mangé au moins un par jour pendant toute
    ma grossesse, et il m’est arrivé de pleurer en cas de panne de ce précieux ! La dernière semaine avant d’accoucher, j’ai ajouté les raviolis en boite et les burgers surgelés au micro-onde à ma liste.
  • Mon chéri m’a apporté des sushis à la maternité.
    Oui, 9 mois sans saumon cru ou fumé quand on adore ça, c’est long mais c’est pour le bien de bébé. D’ailleurs je respecte les choix de chacun, mais j’apprécie peu qu’on me juge lorsque je fais attention (
    oui, oui, j’ai lu qu’on était psychopathes parce qu’on faisait attention). Donc je laisse soin à ces personnes d’aller consulter cette page ainsi que la définition du mot RISQUE (parce que oui, même si c’est un faible pourcentage, ça reste une possibilité) et de foutre la paix à celles qui ont décidé de faire attention pour leur bébé, MERDE. Pour celles qui se respectent les unes les autres, ne faites pas attention à mon petit coup de gueule, cœur sur vous. ♥
  • Depuis mon accouchement, j’aime de nouveaux aliments comme les moules (que j’appréciais très peu) ou les œufs (que je détestais). Du coup j’ai découvert les œufs mimosa (mon cholestérol ne me remercie pas). Par contre j’ai retenté la poire et je n’aime toujours pas ça.
  • Je chantais des comptines portugaises à Gabriel lorsqu’il était dans mon ventre.
    Mon chéri en avait appris aussi, c’était notre petit moment. En voiture, on chantait le Roi Lion et la Belle et la Bête. Gabriel adore le Roi Lion aujourd’hui et est toujours réceptif lorsqu’il entend une des chansons qu’on lui a chanté lorsqu’il était dans mon ventre.
  • On a emménagé dans un appartement plus grand (avec une chambre pour Gabriel) une semaine pile avant que j’accouche.
    J’étais à
    39SA+4, je perdais le bouchon muqueux le lendemain du déménagement. J’ai donc fait des cartons à 8 mois de grossesse pendant que mon homme et sa famille préparaient l’appartement pour le déménagement.
  • La veille de l’accouchement, j’en avais tellement marre des contractions de faux travail que j’ai été marcher pendant 1h30/2h dans les côtes de la ville à la recherche d’homéopathie et de tisane de feuilles de framboisier pour faire descendre mon fils (la mère au bout de sa vie). J’ai même cuisiné un poulet à la moutarde forte en rentrant histoire d’en rajouter une couche.
  • Je ne fais pas partie de ces femmes qui ont fait des allers-retours aux urgences pour un faux travail.
    Quand je me suis présentée avec mes contractions rapprochées, c’était le bon moment. J’avais très peur que ça m’arrive et que je sois très déçue.
  • Le jour J, j’ai pris le temps de me sécher les cheveux et de me mettre de la crème hydratante avant de partir pour la maternité (le tout avec des contractions rapprochées et un chéri un peu interloqué).

Puis Gabriel est arrivé, et ma grossesse s’est bien terminée. Malgré les petits couacs, j’ai adoré être enceinte.

Voilà pour les petites anecdotes qui j’espère, vous plairont !
N’hésitez pas à me partager vos anecdotes, j’adore ça.

Laetitia

IllustrationLine Severisen

18 commentaires sur “Petites anecdotes de grossesse !

Ajouter un commentaire

  1. J’aime ton article ! J’aime ton point de vue sur le « risque ». Il y a déjà tellement de RISQUES qu’on ne peut pas contrôler quand on est enceinte alors les seuls que l’on peut contrôler, bah pourquoi prendre des risques inutiles ? C’est quoi se priver de son aliment préféré (en admettant que les sushis/saucissons/tout autre produit déconseillé pendant la grossesse soient un aliment favori) pendant 9 mois pour avoir une chance de plus d’avoir un bébé en bonne santé? 🙂 On me juge aussi pour mon intransigeance mais TANT PIS 😀

    Ce qui m’a sauvé pour cette grossesse-ci moi c’est le sprite bien froid !

    Tu m’en veux si je « piques » ton idée d’article ? En renvoyant vers ton blog hein, je rends à César ce qui appartient à César 😉

    Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Ah mais je suis contente de ne pas être la seule à penser ça. Même si je respecte les mamans qui font le choix de prendre le risque car chacun fait ce qu’il veut, je ne supporte pas qu’on dise que nous sommes folles à faire attention à tout (sans parler des générations précédentes qui nous disent qu’à leur époque c’était pas comme ça blablabla).
      Oui bien-sûr que tu peux reprendre l’idée ! J’ai hâte de lire ça du coup ! Bonne journée à toi. 😘😘

      Aimé par 1 personne

  2. Pour ma part, j’ai adoré être enceinte, les 2 fois – c’était même encore mieux la 2ème fois! – j’ai eu la chance d’avoir peu de symptômes désagréables (mais quelques uns quand même), en tout cas je l’ai très bien vécu (parce qu’en écrivant cette phrase je me rappelle que j’ai quand même eu un diabète gestationnel pour ma 2ème donc c’était quand même moyen…). Le nom de code de ma 1ere était Galipette (parce qu’elle bougeait pas mal évidemment) et la 2ème…Rusticule! (parce que quand on cherchait un prénom on a découvert cet obscur prénom mi-fistule, mi-rustine du plus bel effet, ça nous a bien fait marrer comme on ne voulait pas donner le vrai prénom!!)

    Aimé par 1 personne

  3. Ahahah j’adore le point « risques ». 😂 Je ne peux rien dire là dessus; pour le premier je faisais gaffe à vraiment tout et j’avais failli étriper une nana sur un stand de fromage à qui j’avais dit non et qui m’avait fait la morale; et pour le second … j’ai mangé de tout sans complexe et sans peur ! Comme quoi … Chacun fait surtout comme il le sent, c’est le plus important !
    C’est toujours sympa de lire les histoires de grossesse en tout cas, j’adore 😉

    Aimé par 1 personne

    1. C’est pour cela que j’aimerais qu’on puisse faire ce que l’on veut sans remarques car au point de me faire traiter de psychopathe, c’est un peu abusé. En plus comme tu le dis, ça se trouve je serai différente avec une seconde grossesse. Je suis contente que ça te plaise. 😘

      Aimé par 1 personne

  4. Pareil ici pour les aliments, je détestais les tripes, aujourd’hui j’ai appris à aimer ça. Bizarre. Pour les nausées, les chewing-gum à la menthe (que je n’aime pas plus que ça) m’ont sauvé la mise plus d’une fois quand j’étais à ma caisse et que je pensais que j’allais finir avec la tête dans la poubelle. Et pour le déménagement, idem. Une semaine tout pile avant mon accouchement, on emménageait dans le nouvel appartement. Bon, j’avoue que j’ai un peu forcé sur les cartons en espérant que ça active la descente !

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai bien aimé être enceinte malgré tous les petits désagréments, bon après je crois que le cerveau est très fort pour ne retenir que le meilleur aussi 😀
    Je n’ai pas fait non plus plein d’aller retour pour faux travail car je n’ai jamais vraiment eu de contraction et j’ai fissuré la poche des eaux.
    Pour les aliments bizarrement moi enceinte je n’avais pas vraiment faim, juste vers la fin je mangeais beaucoup de carottes, je me dis que c’est peut-être à cause de ça qu’il a eu une jaunisse un peu persistante 😀

    Aimé par 1 personne

  6. coucou ma belle avec ton article je me replonge dans ma grossesse 🙂 tu connais un peu mon histoire j’ai eu les clés de ma maison 20 jours après la naissance de poupette, avec ma thyroïde je dormais tout le temps ptdr quand je suis arrivé à la maternité j’étais ouvert à 4 lol il faut dire que je ne sentais pas trop les contractions pdtr bisous ma belle super article 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as eu de la chance de ne pas trop sentir les contractions. Ça faisait une semaine que je n’en pouvais plus de ces contractions irrégulières ! lol
      C’est vraiment la galère les déménagements enceinte ou avec un jeune bébé !

      J'aime

  7. Suis-je la seule maman a aimer ses enfants plus que tout et pourtant détester être enceinte?!
    Je suis a la fin de ma deuxième grossesse et je déteste tjs autant cet état!
    Malade, épuisée, impotente et j’en passe! Mais je donnerai ma vie pour mes bébés et retomberais enceinte si c’était une question de vie ou de mort pr elles!
    Ma première que j’ai appelé georgette jusqu’à sa naissance a eu la chance que son papa me propose un prénom que j’ai de suite aimé! Elle a un prénom qui sent les iles….(enfin une île qui vit une tornade vu son caractère bien trempé!)
    ET la seconde risque d’avoir son surnom en guise de prénom (numéro bis!) Pcq ns ne sommes tjs pas d’accord ( j’en suis a 37S.A+3)
    Qd a la musique «magique» celle qui calme a ts les coups les colère de miss tornado c’est le coeur éléphant des frèro delavega….même ns on en revient pas de la voir s’apaiser dès les premières notes! 💕💕💕💕💕

    Aimé par 1 personne

    1. Oh non, je connais un tas de mamans qui n’ont pas aimé être enceinte. Ça doit dépendre de l’état de chacune pendant la grossesse.
      Georgette a eu chaud alors ! 😂 J’espère que vous allez vous mettre d’accord pour numéro bis rapidement, ça approche !!
      Le cœur éléphant c’est une si belle chanson, sûrement ma préférée des Fréro Delavega. 😍

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :