Quand tu fais une coloc dans ta tête avec l’hypersensibilité.

Ma mère dit que j’étais sensible, mon père comédienne, mais tout le monde est d’accord pour dire que je pleurais souvent toujours. Je pensais qu’avec la maturité ça s’arrangerait mais en réalité, ce n’est pas une question de maturité, c’est juste que je suis HYPERSENSIBLE.

Cékoicemo ?

En gros, je suis touchée par à peut près toutes les émotions de tout ce qui m’entoure, et c’est fatigant, très fatigant.

Certains résument ça par : « Ouais, tu chiales tout le temps quoi ! »

Alors oui, c’est à peu près ça. Le soucis c’est que beaucoup prennent ça pour de la faiblesse (puis changent d’avis en apprenant à me connaître).
Trève de blabla, mon hypersensibilité (et oui, nous ne sommes pas tous des clones) se traduit par :

  • Si une personne (que je connais ou non) est triste ou heureuse et que je le vois, je deviens une éponge à émotion et je suis capable de pleurer (toujours de tristresse ou de joie) avec ou à la place de cette personne. Je ressens tout comme si c’était pour moi, je me mets toujours à la place des gens : je suis EMPATHIQUE.
    Je vous donne l’exemple du mariage. Si la plupart des gens ne pleurent pas, ou pleurent car c’est trop beau, moi, je vais pleurer car je me mets à la place du parent qui marie sa fille/son fils ou à la place du marié qui découvre sa future femme en robe.
    Plus récemment, c’est mon chéri qui a du me consoler lors des funérailles de SON grand-père (
    ils n’étaient pas proches mais quand même), j’en ai encore honte.hypersensible 1
  • Chaque musique que j’écoute, si je prends le temps de la comprendre (because I don’t speak English very well), c’est pareil.
    Je pleure pour une musique triste, ou pleine d’espoir, ou même simplement quand elle est chantée avec une voix qui me touche. Je me retrouve souvent dans la situation où je chante une chanson qui me parle (
    de près ou de loin) et à pleurer toute seule alors que j’allais très bien 3 secondes avant, oui, c’est assez LUNATIQUE.
     
  • Chaque musique que j’écoute, si je prends le temps de la comprendre (because I don’t speak English very well), c’est pareil.
    Je pleure pour une musique triste, ou pleine d’espoir, ou même simplement quand elle est chantée avec une voix qui me touche. Je me retrouve souvent dans la situation où je chante une chanson qui me parle (
    de près ou de loin) et à pleurer toute seule alors que j’allais très bien 3 secondes avant, oui, c’est assez LUNATIQUE.
     
  • Je ne peux regarder un film sans analyser chaque comportement, et me mettre à la place de chaque personnage selon les scènes (ça fait légèrement schyzophrène cette phrase), et du coup, à la moindre douleur du personnage (rupture, décès, retrouvailles ou tout simplement mauvaise humeur) , mon cerveau se calque au personnage.
    Je pleure beaucoup lors des films tristes, je souris beaucoup lors des scènes joyeuses, je pète un câble souvent quand les choses se gâtent, je suis une
    EPONGE.
    Ce qui fait qu’à 2/3 ans, je pleurais « EEEEEE.TTTTTTT. !!! » devant le film E.T. quand ce dernier « meurt » (
    puis revis, mais quand ême, je pleurais à chaque fois) et aussi quand il retournait chez lui.

hypersensible 2

  • On ne va même pas parler des émissions TV qui traitent des bébés, animaux, urgences ou même harcèlement (surtout en ce moment  #MeToo). Je pète littéralement les plombs, je suis NERVEUSE.

 

  • Si je peux éviter les sujets de dispute, je le fais. J’essaye toujours de trouver un terrain d’entente, même quand il ne s’agit pas de moi. Je déteste le conflit, ça m’ANGOISSE de savoir que des personnes peuvent se disputer pour rien et en souffrir. C’est encore pire quand ça me concerne car j’ai très peur de me retrouver seule (dans le sens qu’une personne à qui je tiens me lâche). Je ne suis donc pas une rentre dedans (à moins de me chercher, cela va de soi). Si je dis un mot qui n’a pas plus, si je déclenche sans le vouloir un conflit, ou autre, je peux y penser pendant des mois et ça peut vraiment me ronger. Paradoxalement, et même si j’en ai eu peur en amont, je me remets assez rapidement des gens qui me « lâchent » sans raison question d’auto-protection, je suis sensible, pas conne.
  • Je ne supporte pas qu’on me demande comment je vais quand ça ne va pas car ça peut déclencher une crise de larmes à tout moment, et je n’aime pas pleurer devant les autres. Je me saoule déjà à pleurer devant moi-même, je n’ai pas envie qu’on me juge, je n’ai pas envie de m’expliquer, mes émotions ne regardent que moi (d’autant que les personnes peuvent rapidement jouer sur les failles de autres). Je me PROTÈGE.
  • J’adore savoir que les personnes à qui je tiens sont heureuses. J’aime rendre service pour facilité la vie de mes proches du mieux que je peux (même si parfois je ne peux pas faire de miracles), les épauler, leur donner une petite attention qui fera plaisir, surtout dans les moins bons moments. J’aime les sourires, je suis ATTENTIONNÉE.hypersensible 3 

Enceinte, tout ça était 10 fois pire…
Le soucis, c’est que ça peut tout de suite paraître hyper égoïste de « s’approprier » les émotions des autres ; comme si je voulais qu’on s’occupe de moi (alors que j’adore passer inaperçue, cherche le bug dans mon cerveau haha), qu’on me plaigne,… Du coup, depuis quelques années, j’ai appris à me contrôler un peu plus sur cette sensibilité, heureusement. Il y a des jours où c’est plus ou moins simple mais je me soigne (ou pas).

Les hypersensibles, levez la main !

Laetitia

2 commentaires sur “Quand tu fais une coloc dans ta tête avec l’hypersensibilité.

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :