Un an de stérilet en cuivre et suspicion d’endométriose : le bilan !

En février de l’année dernière, j’étais heureuse de dire adieu aux contraceptifs hormonaux et je passais au DIU en cuivre non sans appréhension ! Je vous expliquais ICI pourquoi j’avais pris cette décision (que je recommande toujours, sauf si vous êtes concernées par la seconde partie du titre de mon article).

Un an et deux mois après, les choses ont beaucoup changé et j’ai malheureusement dû me séparer de mon stérilet il y a quelques jours. Je vous explique tout.

Dans mon bilan des 2 mois, je vous expliquais que j’avais des cycles variables et que j’attendais que ça se cale tout seul. Ça s’est fait tranquillement au bout de 6 mois, puis au bout de 8/10 mois, j’ai recommencé à avoir des cycles pourris (variables entre 15 et 50 jours) avec des règles très très abondantes (j’ai d’ailleurs eu des fuites plusieurs fois, dont une chez un client au boulot et une seconde sur la chaise de ma responsable #anecdotegênante), et surtout, de plus en plus douloureuses.

periodNewGirl
Évidemment, pour ne rien arranger, je suis intolérante aux AINS (
anti-inflammatoires) et à l’ibuprofène, donc on a essayé d’autres traitements pour mes douleurs sans trouver de solution. Mon médecin commençait déjà à me parler d’endométriose, mais je n’y prêtais pas trop attention car étant donné que j’avais eu mon fils « facilement » et que pour moi, endométriose = galère pour tomber enceinte. Après plusieurs journées de travail manquées pour cause de douleurs insupportables ne me permettant ni de conduire, ni même de marcher, mon médecin insiste un peu plus sur le sujet. Et c’est comme ça qu’elle m’a appris que je pouvais avoir une endométriose et ne pas avoir de difficulté pour avoir des enfants, que tout dépendait de pleins de choses.

J’ai donc un IRM à faire (le 23 avril) et ensuite, j’irai le pôle endométriose de Bordeaux-Tivoli (conseillé par une abonnée puis ma sage-femme) pour d’autres examens et avec mon IRM (ils sont spécialisés et ils peuvent voir les petits détails que d’autres ne voient pas). Ensuite, je ne sais pas, je n’ai pas plus de renseignements et je n’en veux pas trop car j’ai déjà assez peur comme ça, puisqu’on m’a évoqué la possibilité d’une aggravation de mon stade et des traitements pouvant nuire à la fertilité (je précise que nous voulons un second bébé mais que c’est pas pour tout de suite).
Mais surtout, la priorité était de contacter ma sage-femme pour retirer mon stérilet car au mois de mars, j’ai eu 8 jours sans règles, et le reste du temps, des règles douloureuses et plutôt abondantes (je crois que je n’ai plus de fer dans le sang) pour réduire l’abondance des règles (et espérer une amélioration des douleurs).

Ungarsunefille

J’ai appelé ma sage-femme lundi, j’ai été la voir mercredi et depuis, je n’ai plus de DIU.

Pour info : Aucune douleur au retrait du DIU, j’ai juste eu la sensation qu’elle me retirait un tampon hygiénique. J’ai eu un peu de spasmes derrière mais sans plus.

Elle n’a pas voulu me donner de contraceptif hormonal avant les résultats de mes examens pour que je les passe dans les conditions les plus naturelles et qu’ils puissent réellement voir le problème sans hormones.

Je n’ai pas assez de recul pour vous dire si ça va mieux sans le stérilet, mis à part que je n’ai ENFIN plus mes règles et que j’ai moins mal au ventre. J’ai juste une douleur de fond constante, H24, 7/7j et ça, c’est plutôt pénible, mais supportable par rapport à ce que j’ai pu ressentir.

Verdict (peut-être) le 23 avril !

Je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sur le sujet car je ne le maîtrise pas, puis je ne sais même pas si c’est une endométriose et je préfère encore ne rien vous dire que de vous induire en erreur. Par contre, je suis preneuse de blogs sur le sujet si vous avez en stock ! ♥

Je sais, je suis très irrégulière sur le blog en ce moment, mais je préfère me concentrer sur mon fils, mon sommeil et ma santé mentale quand j’ai du temps libre. Je suis quand même redevenue active sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et même Twitter !

Laetitia

Le GIF utérus : Annie Wong

2 commentaires sur “Un an de stérilet en cuivre et suspicion d’endométriose : le bilan !

Ajouter un commentaire

  1. Coucou, je ne connaissais pas vraiment l’endometriose non plus avant d’avoir vu le reportage sur laëtitia milot (plus belle la vie). J’ai été surprise par le nombre de femmes atteintes par cette maladie. Ils ont insisté sur le fait que les fortes douleurs lors des règles non pas normales. Moi aussi je porte un stérilet cuivre car je ne peux pas prendre autre chose. J’ai le syndrome de lynch (porteuse du gène qui déclenche le cancer du colon, estomac et utérus). Bon courage à toi et je croises les doigts pour toi le 23 avril pour qu’ils trouvent ce que tu as. 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton petit mot. J’espère qu’ils pourront des mots sur mes douleurs que je puisse comprendre un peu mon corps.
      Je ne connaissais pas ce syndrome, c’est fou comme il y a pleins de maladies inconnues !

      J'aime

Répondre à mouleflex Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :